Aller au contenu principal
Assistance clients gratuite au 04 74 56 10 18
vignes côte Rôtie
la chatillonne
La Chatillonne

Côte-Rôtie 2013

Couleur
Rouge

Vin rouge sec de grande garde, la personnalité d’une Côte-Rôtie La Chatillonne est très reconnaissable à la dégustation : dès sa vinification, elle est toujours très aromatique. Très recherchée, certains la classent parmi les meilleurs vins rouges de France.

Côte-Rôtie
Présent dans la gamme Vidal-Fleury

depuis 1781

La Chatillonne se situe à la limite nord de la Côte Blonde. Ce terroir particulier, plus froid que les autres blondes, se distingue par des raisins plus tanniques (la structure) s’alliant à la complexité aromatique caractéristique de la Côte Blonde.

icone grappe de raisin

Syrah

icone verre de vin

Apparence : rouge profond avec des reflets noirs.

icone verre de vin et bouteille

Un nez intense et complexe de cassis, poivre, cannelle, fumé, tabac, olive noire, buis.
Une bouche très ronde, fraîche, une structure serrée de cerise, cassis, épices (poivre, noix muscade), violette, boisée et note animale de jambon sec. Onctueux et persistant.

icone vinification

Syrah et Viognier macèrent et fermentent ensemble. Une macération traditionnelle de 3 semaines. Au début de la fermentation, de nombreuses pigeages puis des remontages. Une fermentation avec des levures indigènes et une macération à température contrôlée (30°C). Fermentation malolactique complète. Clarification et stabilisation naturelle par soutirage, une seule filtration (tangentielle), absence de collage.

icone fût

Élevage sur lies, 4 ans en fûts. Vieillissement en bouteille : 6 mois avant expédition.

Température

18 °C

ouverture

2h

conservation

20 ans

Accords Mets & Vins

Viande rouge grillée, Gibier, Fromage de Brebis

Viande en sauce
viande rouge grillée

Finesse et saveurs épicées

Puissante, la Côte Rôtie La Chatillonne est aussi un vin d’une grande finesse. Elle s’accordera avec des viandes rouges parfumées, en veillant à ne pas trop jouer sur la force des saveurs, pour laisser le vin s’exprimer pleinement. Des plats traditionnels tel que le bœuf bourguignon, le coq au vin, la souris d’agneau ou le filet de bœuf sont des accords sur lesquels la syrah, cépage principal, sera parfaitement à sa place.

Son côté épicé s’associera avec des viandes rôties (poule faisane, canard) ou grillées (entrecôte, côte de bœuf). Les gibiers trouveront également tout à fait leur place à ses côtés, avec une préférence pour la délicatesse d’un caneton ou d’un perdreau, un filet de biche ou encore un faisan, de même que la truffe noire et les champignons (morilles, girolles cèpes).

Côté fromages, la finesse d’une Tête de moine sera parfaite, tout comme un Munster ou un Livarot ou bien encore un fromage de brebis. Mais d’une manière générale, évitez les fromages trop crémeux.